© Conception & Réalisation :  Y. Logean - Entraineur cantonal Pistolet - Vaud - 2015-2018

Zoom sur... la technique de tir

Le   Pistolier   trouvera,   sur   cette   page,   des   documents   lui   permettant   d’approfondir   certains   points particuliers   de   la   technique   de   tir,   ce   matériel   didactique   complètant   ainsi   les   fondamentaux présentés sur les pages précédentes.
Le   lâcher   du   coup   est   la   phase   de   la   séquence de   tir   la   plus   difficile   à   maîtriser   pour   le   tireur car   ce   dernier   doit   apprendre   à   coordonner, tout   à   la   fois,   visée,   respiration   et   pression   de l’index    de    tir,    et    ce    alors    qu’il    tente    de reconstituer   son   image   idéale   de   visée.   C’est aussi   une   phase   d’immobilisation,   où   l’athlète est    le    plus    vulnérable,    étant    sujet    à    des attaques    multiples,    pouvant    perturber    son mental   et   par   conséquent   le   bon   déroulement de sa séquence de tir.     
La    main    est    un    outil    rendu    parfait    par    la faculté    d’opposition    du    pouce    qui    permet l’obtention    d’un    verouillage    idéal    autour    du relief   de   la   crosse   de   l’arme   de   poing.   Le   haut degré   de   technicité,   dont   jouit   la   main,   permet de   mieux   comprendre   son   perfectionnement. Pour   le   tireur   au   Pistolet,   la   main   représente un   atout   important,   qui   mérite   que   l’on   s’y arrête quelques instants.
Une    fois    le    coup    tiré,    encore    faut-il    que    le tireur   prenne   le   temps   d’évaluer   son   résultat pour   tenter   de   comprendre   les   causes   ayant provoqués   des   erreurs   et   ainsi   pouvoir   mieux les corriger.
Sous    la    pression    des    gaz    contenus    dans    la chambre     à     cartouches,     le     projectile     est expulsé    du    canon,    provoquant    le    recul    de l’arme.    Or,    le    recul    étant    en    bonne    partie absorbé   par   le   corps   du   Pistolier,   l’arme   subit alors   un   mouvement   ascendant,   qui   la   pousse vers le haut. Le   recul   est   une   gène   pour   le   Pistolier,   alors que   ce   dernier   cherche   à   conserver   son   arme immobile   au   départ   du   coup.   Mais   c’est   aussi un   moyen   efficace   pour   détecter   les   erreurs commises   dans   la   phase   cruciale   du   lâcher   du coup...
Plus d'infos Plus d'infos Plus d'infos Plus d'infos

Détection des erreurs de tir

Modes de préhension de l’arme

Analyse du saut de l’arme

Coordination du départ du coup

Plus d'infos Plus d'infos Plus d'infos Plus d'infos
                                 Filière de Formation de la Relève Pistolet
© Lorem ipsum dolor sit Nulla in mollit pariatur in, est ut dolor eu eiusmod lorem 2013

Zoom sur... la

technique de tir

Le   Pistolier   trouvera,   sur   cette   page,   des   documents   lui permettant   d’approfondir   certains   points   particuliers   de   la technique   de   tir,   ce   matériel   didactique   complètant   ainsi les fondamentaux présentés sur les pages précédentes.
Le   lâcher   du   coup   est   la   phase   de   la   séquence   de   tir   la plus   difficile   à   maîtriser   pour   le   tireur   car   ce   dernier   doit apprendre   à   coordonner,   tout   à   la   fois,   visée,   respiration et   pression   de   l’index   de   tir,   et   ce   alors   qu’il   tente   de reconstituer   son   image   idéale   de   visée.   C’est   aussi   une phase   d’immobilisation,   où   l’athlète   est   le   plus   vulnérable, étant   sujet   à   des   attaques   multiples,   pouvant   perturber son   mental   et   par   conséquent   le   bon   déroulement   de   sa séquence de tir.     
La    main    est    un    outil    rendu    parfait    par    la    faculté d’opposition     du     pouce     qui     permet     l’obtention     d’un verouillage   idéal   autour   du   relief   de   la   crosse   de   l’arme   de poing.   Le   haut   degré   de   technicité,   dont   jouit   la   main, permet   de   mieux   comprendre   son   perfectionnement.   Pour le    tireur    au    Pistolet,    la    main    représente    un    atout important,    qui    mérite    que    l’on    s’y    arrête    quelques instants.
Une   fois   le   coup   tiré,   encore   faut-il   que   le   tireur   prenne   le temps   d’évaluer   son   résultat   pour   tenter   de   comprendre les   causes   ayant   provoqués   des   erreurs   et   ainsi   pouvoir mieux les corriger.
Sous   la   pression   des   gaz   contenus   dans   la   chambre   à cartouches,   le   projectile   est   expulsé   du   canon,   provoquant le    recul    de    l’arme.    Or,    le    recul    étant    en    bonne    partie absorbé   par   le   corps   du   Pistolier,   l’arme   subit   alors   un mouvement ascendant, qui la pousse vers le haut. Le   recul   est   une   gène   pour   le   Pistolier,   alors   que   ce   dernier cherche    à    conserver    son    arme    immobile    au    départ    du coup.   Mais   c’est   aussi   un   moyen   efficace   pour   détecter   les erreurs   commises   dans   la   phase   cruciale   du   lâcher   du coup...